Bibliographie

Actualité

Envie d'entreprendre

Un CPI blogueur

Intellectual-Property-WebNews - IPWEBNEWS

KM Richard Collin

Contacts

  • Marc de Fouchécour
    Inventeur, mathématicien, professeur à l'ENSAM et surtout un des meilleurs spécialistes du KM en France. Marc est à la croisée des chemins de l'Innovation, du management des connaissances, et de la PI.
  • Yann de Kermadec
    Inventeur, passionné par l'innovation, Yann conseille de nombreuses entreprises pour la mise en place et l'animation d'une politique d'innovation.
  • Denis ETTIGHOFFER
    Conseil en organisation, auteur d'essais décoiffants et conférencier brillant, Denis apporte une vision originale de l'évolution du monde.
  • Etienne KRIEGER
    Docteur ès sciences de gestion à Paris-Dauphine, est cofondateur de NAVIDIS, Etienne est l'animateur infatigable d'une immense communauté de jeunes entrepreneurs.
  • Jean-Sébastien LANTZ
    Enseignant chercheur en économie de l'innovation.
  • Richard Collin
    Pape du KM, manager du futur, organisateur du salon Innovation et KM. Un personnage incontournable !
  • Un excellent confrère blogueur

Liste des notes

« Fusion avocats - CPI : une étape importante est franchie. Le CNB approuve la fusion | Accueil | Avocats-CPI : Faut-il poursuivre les discussions ? »

16 mars 2008

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c7daf53ef00e5513c5a468834

Voici les sites qui parlent de La formation des ingénieurs-avocats : le noeud gordien non encore tranché. :

Commentaires

Vous parlez de négociation? Quelle négociation? Tout cela n'a été qu'une farce grossière. Les avocats ont fait des avancées importantes sur le principe de la dispense du pre-capa. Puis, au moment du vote, ils ont fait marche arrière et sont revenus à la case départ, avec des exigences de formation tout à fait irréalistes.
Par contre, vous avez tout à fait raison lorsque vous parlez d'"absorption" au lieu de "rapprochement". Car c'est bien de cela qu'il s'agit: de la disparition pure et simple de la profession de CPI, sans aucune contrepartie.
Vous avez aussi raison de rappeler que, même si les avocats faisaient semblant d'accepter un compromis, on pourrait bien se faire avoir au parlement.
Dans ces conditions, je ne comprend pas pourquoi vous insistez sur la nécessité de poursuivre les discussion. Comment discuter avec des gens qui veulent notre peau?

Le problème est que les représentants de la profession semblent moins se préoccuper de l'avenir de le profession (ils sont près de la retraite) que de devenir avocat dans le cadre de dispositions transitoires. Il paraît que le président de la CNCPI avait essayé, il y a un an, de devenir avocat, sans succès. Cela explique peut être qu'il soit prêt à tout pour faire aboutir le dossier...

"Tu vois le monde se divise en deux catégories: il y a ceux qui ont un pistolet chargé (les avocats) et ceux qui creusent (les Ingénieurs-Brevet). Toi tu creuses."

Méfie toi, "Avocat - 6 ans d'études", dans les western c'est souvent celui qui tenait le pistolet qui finit dans la fosse creusée par l'autre...

Bonjour,

Tout à fait d'accord avec CCL et son post sur votre article précédent, concernant l'accès au diplôme d'ingénieur pour les étudiants en droit : on ne saurait trouver meilleure illustration de la réalité de ce qui est proposé dans l'absorption des CPI par les avocats, en l'état actuel des projets.
Je trouve par ailleurs savoureuse votre remarque sur le fait que CPI et avocats soient d'accord ... sur des bases différentes ! Concrètement, que peut-il ressortir d'une politique de "petits pas" et comment imaginer de croire que les propositions actuelles seront (éventuellement) revues quand :
- le site de la CNCPI se cantonne à dispenser la seule parole de ses dirigeants sans ouvrir le moindre espace de discussion à l'ensemble de ses adhérents (à cet égard d'ailleurs, les réponses à certaines des FAQ - FAQ sélectionnées sur quels critères, au fait ? -publiées sur le site de la CNCPI sont de parfaits "monuments" de langue de bois, et, plus grave ?, les instances de tutelle (Ministère de l'Industrie, ...) de la profession brillent par leur silence assourdissant ...
- le CNB dispose en outre d'un poids (en termes de nombre en particulier) dont la CNCPI est loin de disposer ?

NB : et merci pour vos articles qui sont toujours une mine d'informations !

Cordialement

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire