Bibliographie

Actualité

Envie d'entreprendre

Un CPI blogueur

Intellectual-Property-WebNews - IPWEBNEWS

KM Richard Collin

Contacts

  • Marc de Fouchécour
    Inventeur, mathématicien, professeur à l'ENSAM et surtout un des meilleurs spécialistes du KM en France. Marc est à la croisée des chemins de l'Innovation, du management des connaissances, et de la PI.
  • Yann de Kermadec
    Inventeur, passionné par l'innovation, Yann conseille de nombreuses entreprises pour la mise en place et l'animation d'une politique d'innovation.
  • Denis ETTIGHOFFER
    Conseil en organisation, auteur d'essais décoiffants et conférencier brillant, Denis apporte une vision originale de l'évolution du monde.
  • Etienne KRIEGER
    Docteur ès sciences de gestion à Paris-Dauphine, est cofondateur de NAVIDIS, Etienne est l'animateur infatigable d'une immense communauté de jeunes entrepreneurs.
  • Jean-Sébastien LANTZ
    Enseignant chercheur en économie de l'innovation.
  • Richard Collin
    Pape du KM, manager du futur, organisateur du salon Innovation et KM. Un personnage incontournable !
  • Un excellent confrère blogueur

Liste des notes

« Indicateurs de la valorisation : l'enseignement des offices de transfert de technologie américain | Accueil | SATT : Et les gagnants sont ... »

16 avril 2011

Commentaires

Est ce que l'on sait quelles entreprises sont à l'origine de ces normes ? Je n'arrive pas à imaginer que des responsables d'innovation ou de PI poussent à rajouter une couche de contraintes règlementaires, ni qu'ils puissent trouver un intérêt à une telle normalisation. Il faut être masochiste, ou machiavélique.

J'ai essayé de trouver la norme FD X50-146, et je remarque que ce n'est possible qu'en payant ! Je suis aussi surpris que l'initiative de la normalisation CEN/TC 389 viennent de l'Espagne. Quelles références en matière de management de la PI et de l'innovation ? Dirigeant une entreprise industrielle lauréate d'un trophée INPI, je suis très sceptique devant ces projets et m'interroge sur les objectifs visés : si je n'applique pas ces normes, est ce que je serais interdit de déposer une demande de brevet ? Ou exclu des financements ANR ? Ou mis à la porte du pôle de compétitivité ?

Dans votre note, vous abordez deux sujets distincts :
- celui d'un projet de normaliser le management de la PI et de l'innovation, qui est un non-sens, du moins tel qu'il est envisagé. J'espère que cela terminera aux oubliettes
- celui de la confrontation entre PI et normalisation, qui est bien connu dans le domaine des télécoms, mais n'est pas encore bien maîtrisé dans les autres secteurs. J'ai lu votre petit opuscule, qui est bourré de bonnes pistes.

Le problème vient de ce qu'en cherchant à mettre la norme à toutes les sauces, on finit par faire n'importe quoi.

Pourquoi ne pourrait-on pas normaliser le management de la PI ? Cela m'étonne de vous, Monsieur Breesé, qui êtes généralement plutôt en pointe sur ces sujets. La PI à la papa a fait son temps, et je trouve bien que l'on essaie de rationnaliser et structurer la façon de bien utiliser la PI dans les entreprises. Pourriez vous mettre un lien sur la norme en question ?

Le but de cette publication de l'AFNOR est de "décrire les composantes essentielles pour une appropriation et une protection de la propriété intellectuelle pour la création de valeur". Il ne s'agit pas d'une norme contraignante et elle n'est pas certifiante. Elle décrit un ensemble de bonnes pratiques pour le management de la propriété intelectuelle. C'est une norme expérimentale qui ne demande qu'à s'enrichir.
ELle s'inscrit dans le contexte plus large du management de l'innovation.
En matière d'innovation il ne s'agit pas de normaliser la créativité !! cependant à l'heure où l'innovation est devenue, par certains aspects, un leitmotiv marketing il est important de savoir de quoi l'on parle. Or, force est de constater qu'il existe des confusions entre innovation, créativité, R&D, marketing etc ... sans parler de termes comme "innovation ouverte", "innovation responsable", "innovation durable" ... il est utile de savoir, au niveau européen, à quoi exactement correspondent ces termes, et d'en avoir une définition unifiée. Dans la mesure ou ce projet de norme se déroule au plan européen, il est utile que la France y participe.

Avant toute chose, comme le dit JCH dans son commentaire du 17 avril, il faut "savoir de quoi on parle" et "avoir une définition unifiée des termes". Je suis à 100 % d'accord.
Malheureusement, dans la norme Management de la PI, vendue par l'AFNOR, il y a une seule définition (pas franchement limpide pour un non-spécialiste !) en 23 pages.
Si vous cherchez des définitions claires des principaux termes de la PI, l'ouvrage (gratuit) cité par Pierre Breesé propose un glossaire très clair.

Non seulement la définition proposée est discutable mais elle crée aussi une confusion avec la définition du manuel de Frascati ou du ministère des finances dans le cadre du C.I.R.

@ definition

Le manuel de frascati ne traite pas de l'innovation mais de la recherche et du développement.Si l'innovation peut passer par une phase de R&D ce n'est ni une condition necessaire ni une condition suffisante. Il en est de même du CIR "crédit impôt recherche" et non pas crédit impôt innovation ...
Par ailleurs, la norme, il serait plus judicieux de parler de recommandation, objet du document FD X50-146 traite de la propriété intellectuelle et pas du management de l'innovation dans son ensemble.
La commission de normalisation relative à ces travaux (management de l'innovation) regroupe une bonne centaine de participants de tous secteur: public, privén grand groupe, PME, conseil, dont l'auteur de ce blog (et celui de ce post). Certes, tout est discultable, cette norme a d'ailleurs un statut expérimental (préfixe X), au dela de la discussion il s'agit d'arriver à un résultat et ceci au niveau européen. Je ne peux qu'encourrager les personnes qui ont quelque chose à dire à participer à ces réflexions ouvertes à tous.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.