Bibliographie

Actualité

Envie d'entreprendre

Un CPI blogueur

Intellectual-Property-WebNews - IPWEBNEWS

KM Richard Collin

Contacts

  • Marc de Fouchécour
    Inventeur, mathématicien, professeur à l'ENSAM et surtout un des meilleurs spécialistes du KM en France. Marc est à la croisée des chemins de l'Innovation, du management des connaissances, et de la PI.
  • Yann de Kermadec
    Inventeur, passionné par l'innovation, Yann conseille de nombreuses entreprises pour la mise en place et l'animation d'une politique d'innovation.
  • Denis ETTIGHOFFER
    Conseil en organisation, auteur d'essais décoiffants et conférencier brillant, Denis apporte une vision originale de l'évolution du monde.
  • Etienne KRIEGER
    Docteur ès sciences de gestion à Paris-Dauphine, est cofondateur de NAVIDIS, Etienne est l'animateur infatigable d'une immense communauté de jeunes entrepreneurs.
  • Jean-Sébastien LANTZ
    Enseignant chercheur en économie de l'innovation.
  • Richard Collin
    Pape du KM, manager du futur, organisateur du salon Innovation et KM. Un personnage incontournable !
  • Un excellent confrère blogueur

Liste des notes

« Principe de précaution, normes : la consécration de l'immobilisme et la présomption de faute ? | Accueil | Alstom-GE-SIEMENS et les brevets »

18 avril 2014

TrackBack

URL TrackBack de cette note:
http://www.typepad.com/services/trackback/6a00d8341c7daf53ef01a511a2909e970c

Voici les sites qui parlent de L’état stratège : l’INPI, nouveau concurrent de McKinsley et du BCG ? :

Commentaires

Cher confrère, vous abordez ce sujet sur le mode ironique. Je suis pour ma part beaucoup plus sévère. Ce n'est ni le rôle ni la compétence de l'INPI de développer une offre commercial de conseil en PI.
Cette initiative tire la PI vers le bas : par le dumping que seule une administrateurs vivant des taxes peut se permettre. Par le niveau des 'conseils stratégiqueś émanant d'un fonctionnaire sans expérience de l'entreprise ni du conseil en PI.
Je suis surpris et choqué par l'absence de réaction du bureau de la Cncpi qui n'assume pas sa mission de protéger ses membres.

Je suis tout à fait d'accord pour dire que l'offre envers les entrepreneurs est quasi-nulle en PI. Déposer un brevet et c'est tout. Ca manque singulièrement de profondeur (secret et chiffrement, formalisation savoir-faire, marques, noms de domaines, contrats, ... globalement toute la strategie PI !).

L'INPI sort de sa mission. Pourquoi le bureau de la CNCPI ne réagit pas ?

Cher Pierre,
Non,la profession ne dort pas!
Regardez autour de vous : nos jeunes confrères travaillent plus que raison.
Ils ont choisi une profession libérale : ils donnent beaucoup d'énergie, de week-ends, de vacances, pour épauler des clients qui eux ne se privent pas d'être toujours plus exigeants ; ce sont pour beaucoup des chefs d'entreprise ; ils s'adaptent, se réforment, vont vers de nouveaux métiers et de nouveaux "business models" (tiens, je parle comme vous... ;) ).
Qu'on se le dise : la profession française est une profession dynamique, qui se défend d'ailleurs particulièrement bien au niveau européen malgré ses faibles contingents.
Mais le constat est là : nous ne sommes pas assez de CPI (en tout cas, côté ingénieurs) pour faire face à tous les besoins d'accompagnement.
900 CPI / 960 mandataires européens, ce sont des chiffres ridicules, surtout dans un pays où l'industrie et la recherche sont encore fortement actives et où le tissu de PMEs est important.
Voilà le vrai défi auquel il faudrait qu'Yves Lapierre s'attaque.
Ce sera même vital s'il ne veut pas être condamné à faire tourner ses « MASTER CLASS PI» avec seulement quelques retraités ou presque retraités en mal d'occupation.
C'est tout pour ce soir.
Je retourne travailler...

Merci Jean-Robert pour ce commentaire tonique !

@cpi fier de l'être. Je pense que Pierre Breese visait plutôt le bureau de la CNCPI :-)
Vous savez qu'il ne peut s'empêcher d'envoyer quelques piques au bureau. Et ce coup ci, j'admets qu'il n'a pas tout à fait tort.

à mon avis, la CNCPI y trouve son compte:

http://www.cncpi.fr/fckupload/File/MANIFESTATIONS/2014_03_28_Masterclass%20PI%20_Martine%20Clemente.pdf

D'ailleurs, j'ai compris que l'INPI a recruté des tuteurs externes parmi les CPI pour ce nouveau programme...payé 1000 euros (frais de déplacement compris)...je préfère travailler chez Lidl à ce prix là !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire