Bibliographie

Actualité

Envie d'entreprendre

Un CPI blogueur

Intellectual-Property-WebNews - IPWEBNEWS

KM Richard Collin

Contacts

  • Marc de Fouchécour
    Inventeur, mathématicien, professeur à l'ENSAM et surtout un des meilleurs spécialistes du KM en France. Marc est à la croisée des chemins de l'Innovation, du management des connaissances, et de la PI.
  • Yann de Kermadec
    Inventeur, passionné par l'innovation, Yann conseille de nombreuses entreprises pour la mise en place et l'animation d'une politique d'innovation.
  • Denis ETTIGHOFFER
    Conseil en organisation, auteur d'essais décoiffants et conférencier brillant, Denis apporte une vision originale de l'évolution du monde.
  • Etienne KRIEGER
    Docteur ès sciences de gestion à Paris-Dauphine, est cofondateur de NAVIDIS, Etienne est l'animateur infatigable d'une immense communauté de jeunes entrepreneurs.
  • Jean-Sébastien LANTZ
    Enseignant chercheur en économie de l'innovation.
  • Richard Collin
    Pape du KM, manager du futur, organisateur du salon Innovation et KM. Un personnage incontournable !
  • Un excellent confrère blogueur

Liste des notes

« Absorption des CPI par les avocats : un non-évènement ? | Accueil | Bientôt le renouvellement du bureau de la CNCPI »

25 octobre 2008

Commentaires

On connaît la plaisanterie familière sur les énarques. Quand on pose une question à un énarque,eh bien, une fois qu'il a répondu, on ne comprend plus la question posée.

Ici, c'est l'inverse. Les questions sont difficilement compréhensibles. Attendons les réponses pour voir si les questions vont devenir compréhensibles.

L'OEB illustre encore une fois (jusque dans sa Présidence) son orientation analytique, quitte à ce que la synthèse (on osera ajouter : la cohérence et le fil conducteur) soit rendue plus difficile.

J'ai beau lire et relire la saisine de la GCR (oh! la migraine...), je ne vois pas vraiment de divergences entre les différentes décisions des CRT. Tout au plus, il y a une évolution, de l'approche "contribution technique" à celle, plus rigoureuse, de la décision "dutch auction".
Je ne serais pas étonné si la GCR refusait de statuer.

Trop de détail tue la précision. Le diable est dans les détails (pas dans leur oubli, mais au contraire dans leur ciblage excessif et questionneur)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.